Nos maquettes du système solaire

Nous allons donc présenter deux maquettes du système solaire:

  • la 1ère maquette présentera les planètes à l’échelle 1/500 000 000 pour le diamètre et à l’échelle 1/500 000 000 000 pour les distances au soleil, avec une représentation sur plans et cartes des distances au soleil si nous avions conservé la même échelle.
  • la 2ème maquette présentera la révolution des planètes autour du soleil: sur cette maquette, les distances au soleil seront respectées (mais l’échelle sera encore plus grande puisque la planète la plus éloignée du soleil ne sera qu’à 90 cm du soleil) mais la taille des planètes non: si nous avions respecté l’échelle, les petites planètes auraient été microscopiques!
    20170509_152501_Burst01

    la peinture des planètes pour la 2ème maquette

    20170510_083912

    Nos planètes au séchage

Un problème d’échelle (suite)

Il a fallu ensuite calculer les distances des planètes au soleil. Si nous voulons que notre maquette soit réaliste, il faut réduire autant les distances que les tailles des planètes. Nous avons donc calculé l’échelle que nous avons utilisée pour les tailles des planètes. Nous avons calculé à partir de Neptune, c’était plus facile.

Neptune a un diamètre d’environ 50 000 km, la boule qui la représente mesure 10 cm de diamètre.

L’échelle est donc: 50 000 km = 5 000 000 000 cm soit une réduction de 500 000 000.

Nous avons donc réduit de 500 000 000 les distances entre les planètes.

Problème: il faudrait 9 km pour disposer les planètes de notre système solaire. Nous avons donc choisi une autre échelle pour les distances entre les planètes.

Voici le tableau:

Mercure Venus Terre Mars Jupiter Saturne Uranus Neptune
Diamètre en km 4 878 12 104 12 756 6 794 142 984 120 536 51 118 49 528
Diamètre maquette en cm 1 2,4 2,6 1,3 28,6 24,1 10,22 10
Distances au soleil en millions de km 58 108 150 228 778 1427 2870 4500
Distances au soleil maquette en m 116 216 300 456 1556 =

1,5 km

 

2854 =

2,8 km

 

5740 =

5,74 km

 

9000 =

9 km

 

Distances au soleil maquette en cm 1,16 2,16 3 4,56 15,56 28,54 57,40 90

Un problème d’échelle…

Pour notre maquette, nous allons utiliser des boules de polystyrène pour représenter les planètes. Il a fallu réfléchir aux dimensions de ces boules, afin de respecter les proportions entre les planètes. Voici nos propositions rassemblées dans le tableau. Nous avons finalement choisi les dimensions de la dernière ligne, ni trop petites, ni trop grandes.

  MERCURE VENUS TERRE MARS JUPITER SATURNE URANUS NEPTUNE
Diamètre en km 4 878 12 104 12 756 6 794 142 984 120 536 51 118 49 528
Diamètre arrondi 4 900 12 100 12 800 6 800 143 000 120 500 51 100 49 500
Diamètre maquette en cm

(propositions)

0,49

4,9

2,5

 

1,21

12,1

6

1,28

12,8

6,5

0,68

6,8

3,5

14,3

143

71,5

12,05

120,5

60

5,11

51,1

25,5

4,95

49,5

25

Diamètre maquette en cm 1 2,4 2,6 1,3 28,6 24,1 10,22 10

Une maquette du système solaire

Pour réaliser notre maquette du système solaire, il a d’abord fallu faire des recherches sur les différentes planètes. Nous nous sommes répartis en équipe. Chaque équipe s’est chargée d’une planète, a collecté les informations dans des documentaires et sur internet et a mis en forme ces informations sur une grande affiche.

Les équipes au travail:

Et voilà le travail!

20170323_160958

Puis un rapporteur de chaque équipe a présenté à la classe le résultat de sa recherche…

 

Le projet Astro des CM2B

Ca y est! Après une longue phase de questionnement, de tri des questions, de choix d’une problématique , nous sommes entrés dans le vif du sujet!

M. Jean Souchay, astrophysicien à l’Observatoire de Paris, nous a rendu visite début mars et sa conférence a lancé le début de nos travaux. Les élèves se posaient beaucoup de questions, certaines très complexes, et M. Souchay a commencé à y répondre… Il a prévu de revenir nous voir, nous avons encore beaucoup de questions sans réponses…

Histoire de nous plonger encore plus dans l’espace, nous avons assisté à la conférence donnée par Thomas Pesquet depuis la station spatiale internationale.

L’objet de nos travaux? Expliquer pourquoi on voit les choses comme on les voit alors qu’elles peuvent être très différentes en réalité.

Nous avons trois chantiers en cours pour le moment:

  • pourquoi on voit le ciel bleu alors qu’on voit bien que depuis l’ISS il est noir?
  • la réalisation d’une maquette du système solaire
  • l’observation de la Lune

Nos recherches et nos conclusions, c’est pour bientôt….

Magalie Debisschop, enseignante.